ECBU (précisions)

L'examen cytobactériologique des urines (encore appelé ECBU) est un test sensible dépendant de

 

  • La qualité du recueil

  • Du délai d'acheminement au laboratoire

  • Du traitement préalable éventuel

 

 

1.Qualité du recueil

C'est une étape primordiale pour une bonne interprétation des résultats. Tout prélèvement mal réalisé ne permettra pas au biologiste ni au clinicien de conclure à une infection réelle.

Il importe donc de réaliser une toilette locale parfaite avec un antiseptique type dakin de façon à ne pas polluer les urines avec la flore locale (notamment pour les femmes).

Prélever le deuxième jet : pour ce faire, éliminer une quantité suffisante du début de la miction (environ 20ml) dans les toilettes. Ainsi, la flore urétrale ne contaminera pas votre échantillon.

Recueillir la suite de la miction dans le flacon stérile remis par le laboratoire. Aucun autre type de flacon n'est acceptable (bouteilles plastiques, pot à confiture etc...!)

Le délai entre votre recueil des urines et la miction précédente doit être d'au moins 4 heures de façon à obtenir une concentration suffisante.

2.Délai d'acheminement

Cette étape est au moins aussi importante que la première.

Une fois votre recueil réalisé, apporter vos urines le plus vite possible au laboratoire. sachez qu'en cas d'infection, le nombre de germes par mm3 est multiplié par 2 toutes les 20 mn !

Si vous êtes dans l'impossibilité de vous rendre au laboratoire, merci de conserver vos urines au réfrigérateur. Dans tous les cas, les amener dans un délai inférieur à 24h.

L'idéal est de réaliser votre prélèvement au laboratoire de façon à réduire les facteurs susceptibles d'interférer dans le résultat.

3. Traitement antibiotique avant le prélèvement

Bien entendu, il est totalement proscrit de démarrer un traitement antibiotique avant de recueillir vos urines. En effet, le traitement, même partiellement efficace, empêchera la croissance du germe éventuellement présent et faussera définitivement le résultat de votre examen.

Il faut également se méfier d'un traitement antibiotique antérieur destiné à traiter une autre infection...les antibiotiques s'éliminant souvent par les urines, il influenceront la flore des voies urinaires et perturberont le résultat de votre ECBU.

Il y a donc lieu de respecter un délai suffisant entre la fin de tout traitement antibiotique et le recueil des urines. un minimum de 15 j est souhaitable. Dans tous les cas, informer le laboratoire de tout traitement antibiotique en cours, ou récent, même dans les mois précédant votre examen.

En cas d'échec de traitement, votre médecin peut vous demander un prélèvement de contrôle de façon à mettre en évidence une souche bactérienne résistante. Merci d'en informer le laboratoire .

De même, dans les cas suivants, merci d'en faire mention lors de le remise de vos urines :

  • Antécédent de cystite récent

  • Séjour récent à l'hôpital

  • Déficit immunitaire connu

  • Anomalie anatomique des voies urinaires

  • Voyage à l'étranger

  • Notion de germe résistant déjà isolé

  • Difficulté à suivre le traitement

C'est à ce prix que  votre médecin saura si vous souffrez réellement d'infection urinaire sans risque d'erreur